Une chamane en laboratoire : Conférence exceptionnelle de Corine Sombrun autour de son parcours

Comment une parisienne peut-elle devenir chamane sans l’avoir voulu ? C’est ce qui arrive à Corine Sombrun voici 13 ans, lors d’un reportage qu’elle effectue en Mongolie. Sans comprendre, alors qu’un chamane joue du tambour devant elle, elle réagit violemment, jusqu’à perdre le contrôle de ses mouvements. Elle vient d’entrer en transe. Cette expérience bouleversante la conduit à se lancer dans un apprentissage de huit années, au terme duquel elle devient la première occidentale à accéder au statut de Udgan, terme mongol désignant les femmes ayant reçu le « don » puis la formation aux traditions chamaniques mongoles. 

Corine s’engage parallèlement dans une recherche scientifique : grâce à sa capacité à entrer en transe par la seule volonté, elle collabore avec différents chercheurs dans le but de découvrir les mécanismes physiologiques liés à cet état de transe et son influence sur le fonctionnement des hémisphères cérébraux. Ces découvertes en neurosciences, assez stupéfiantes, permettent-elles un autre regard sur les mondes invisibles dans lesquels voyagent les chamanes ?

Chamanisme et Neuroscience : Interview de Corine Sombrun par ISSNOE

calimeroxxor