94551093_831066110720649_5834758546729730048_n

j'ai ressenti couler les dernières gouttes de tristesses
Vu les derniers nuages avant que la pluie ne cesse

Dans le silence de mon Cœur j'ai écouté leurs messages
Fossiles de mon Âme bien plus vieux que mon âge

Car ils portaient sur eux une fine couche de terre
Je suis parti au fleuve les laver à l'eau clair

J'ai emprunté à ma Mère trois petits morceaux de roche
Comme l'enfant qui trouve des trésors à se mettre dans les poches

Humbles cailloux ignorés mais plus précieux que des gemmes
Car missionnés par la Vie pour me dire "Je t'Aime"

Je les ai pris tendrement dans le creux de ma main
Divin médiateurs de l'hier au lendemain

A chacun j'ai dit : "avant de plonger à l'eau
Merci de prendre avec moi mes ultimes fardeaux

A toi, je remet d'abord cette épine dans le cœur
Qui parfois croit encore à un amour extérieur

A toi, je donne également cette vielle pointe de lance
Qui pourrait avoir besoin de reconnaissance

A toi je donne enfin toutes ces lames rouillées
Que peuvent être mes égotiques et vielles volontés"

Puis regardant son courant et sa brillante écume
J'ai dit à l'Eau Sacré : "accueille ces enclumes

Car l'Esprit me l'a dit, l'heure venue pour moi 
De ne plus porter autre habit que la Robe du Soi

Je t'offre ces trois joyaux et les remet dans ton bain
Puisses-tu les ramener clairs et brillants au Divin"

Plus léger qu'un plume, j'ai regardé vers le Ciel
Dans mon Temple intérieur, là où se trouve l'Autel

Et pour me mieux me relever et puis marcher debout
Mon corps m'a demandé de se mettre à genoux

Mon Cœur à prié vers l’Infini, l’Éternel
Des psaumes portant chacun une blanche paire d'aile :

"Seigneur tout puissant, toi qui m'a permis de vivre
Voilà que j'ai fini la lecture de ce livre

J'en ai lu chaque mots, enfin nous y sommes
Je me suis pleinement vécu dans la forme d'un Homme

J'en ai vu toutes les facettes, vécu toutes les histoires
Allant même au-delà de ce qu'on peut se faire croire

Jusqu’à me prendre au rêve et au jeu d'illusion
Que ta Chair Sacrée pouvait être une prison

Je viens là devant Toi, car j'ai vidé ma Coupe
Des anciennes eaux stagnantes et recevoir ta Soupe

Puisses-tu la remplir de ton Divin Nectar
Du Feu de l'Esprit qui éclaire dans le noir

Que ma Vie soit ta Vie, que mon Don soit ton Don
Que mes Pas soit tes Pas, sur ce chemin d'Abandon

A ton Amour, ta Sagesse, ta Présence, ta Lumière
Que ma coupe en déborde pour arroser la Terre

Qu'elle soit à ton image, une infinie fontaine
Où chacun peut s'abreuver pour dissoudre ses peines

Qu'elle soit une torche, un brasier, un flambeau
Qui éclaire en chacun ce qu'il y de plus beau

Qu'elle soit l'aqueduc entre Toi et mes Frères
Et qu'un jour chacun puisse dire : "Hier..."

Hervé Bijaoui 
De Cœur à Cœur 💛💫💛 d’Âme à Âme