Notre corps nous a supporté de son mieux pendant ces deux mois de confinement. Il a fait le tampon entre nos émotions de stress, de peur et de colère sans que nous en ayons forcément conscience. Alors gare aux coups de blues de l’organisme en temps de déconfinement. Comment lire son corps et le recharger en temps de déconfinement. Nos conseils avec une naturopathe et une réflexologue plantaire.

Dans son cabinet bourguignon, Sandrine Blandin a repris ses séances de réflexologie plantaire depuis quelques jours. Elle retrouve avec plaisir ses clients habituels, remarquant chez la plupart d’entre eux une baisse d’énergienotamment dans les reins : « Notre corps a plus de mal à se régénérer avec ce climat anxiogène lié au virus. Le stress d’une menace invisible est là, le cerveau reptilien se met en branle, ça vient impacter directement les reins. En énergétique chinoise, les reins sont le siège des peurs inconscientes. Je constate que ce qu’on appelle le chi, le souffle vital est très bas au niveau des reins en ce moment chez beaucoup de gens. Je vais donc stimuler les points liés aux organes reins, foie, rate, plexus solaire et intestin grêle ». Il est essentiel de relancer tout notre système immunitaire car un stress prolongé, même subi inconsciemment, affecte le corps. Plusieurs études ont montré que dans ce cas, nous régulons plus difficilement notre équilibre neurologique ; le corps devient plus réceptif aux pathologies notamment cardio-vasculaires. « Il est donc nécessaire de surveiller un peu plus le cœur en ce moment, conseille Yvanne Le Goff, naturopathe à Paris, car nos peurs, nos colères et parfois nos deuils ont beaucoup sollicité les reins, le foie et la vésicule biliaire, des organes en médecine chinoise qui nourrissent le cœur ».  Des exercices tout simples expliqués plus loin permettront d’accompagner le cœur en douceur.

Le corps doit se refaire une immunité

 

 

Autre effet du déconfinement, notre organisme va quitter le cocon de la maison et les bactéries et microbes auxquels il s’est habitué durant deux mois pour repartir dans le monde extérieur. Un monde où nous allons être en contact avec d’autres microbes que nous côtoyons naturellement dans la vie courante, dans la rue, les transports, au travail. Notre corps va donc devoir se refaire une immunité qui n’a pas été éprouvée pendant les mois de confinement : « Il est probable dans les prochaines semaines que nous ayons des petits troubles digestifs ou ORL : nez qui coule, gorge qui gratte, petite fièvre, prévient Yvanne Le Goff. Ces réactions sont souhaitables car elles signifieront que le système immunitaire fait bien son boulot ! ». Bien évidemment, il ne faut pas confondre ces petites affections ORL ou digestives avec les symptômes du Covid qui nécessitent une prise en charge médicale. 

Côté poumons et digestion

Pour aider le corps à vivre le mieux possible ces petites affections qui risquent de toucher les sphères pulmonaires et digestives, voici quelques conseils de phytothérapie et nutrition d’Yvanne Le Goff :

  • Le plantain aux vertus anti-inflammatoires en tisane pourra aider les poumons, même en préventif. 
  • Romarin : une petite tasse de tisane par jour pour agir sur le foie en douceur.
  • Boire du kefir ou du lait ribot pour leur apport en probiotiques, qui vont aider le microbiote malmené par le stress et une alimentation peut-être déséquilibrée, à mieux réagir aux inflammations. Boire un petit verre dans la journée. 
  • Si manifestation ORL ou digestive, pour soulager les poumons et le système digestif : la propolis sous forme de gélules ou spray buccal.

Côté reins et cœur

Pour soutenir ou relancer l’énergie des reins et du cœur, deux conseils de boisson à consommer régulièrement :

  • L’ortie est une plante reminéralisante notamment au niveau des reins. 

  • Une tisane en synergie aubépine, tilleul et mélisse : agit au niveau du cœur en relançant le système parasympathique qui calme la digestion, le stress et le sommeil.

Et aussi

Bien respirer c’est protéger le cœur

Avec des exercices de cohérence cardiaque ou de respiration alternée (une narine puis l’autre), en inspirant sur 5 secondes et en expirant sur 5 ou 6 secondes.
À pratiquer trois fois par jour pendant 5 minutes pour diminuer le rythme cardiaque et réguler le système nerveux central (voir l'article Institut de cardiologie de Montréal).

Un massage pour une détente en profondeur

Voici ce que recommande la réflexologue Sandrine Blandin :

  • On cherche d’abord le point de réflexologie correspondant au plexus solaire, il se situe au niveau de la voûte plantaire juste au milieu du pied sous les coussinets. On met une goutte d’huile essentielle de lavandin et un peu d’huile d’amande douce dans le creux de la main, et on masse le point du plexus solaire avec le pouce délicatement dans le sens des aiguilles d’une montre pendant au moins 3 minutes. Un bon moyen de cocooner son corps seul, à deux ou en famille. Ce massage permet de détendre en profondeur le système nerveux et de diffuser dans l’organisme la sérotonine, l’hormone du bien-être.

Yvanne Le Goff est naturopathe et acupunctrice, formée par Nemi, et les centres Cers-Ta, Imhotep et Isupnat Paris.

Sandrine Blandin est réflexologue plantaire, diplômée de la RTTFA (école de réflexologie thérapie totale de Martine Faure-Alderson).

3665-les-plantes-qui-vous-aident-a-vous-deconfinerÉtudes :